Del
1234
5678
90.=
+-x/
RESET



 

Algorithmie
L'objectif est de définir la méthodologie de création d'algorithmes, de séries d'instructions qui pourront être comprises par des machines.


ZoomProduit

Image du produitEn algorithmie, il existe 4 catégories d'instructions:

  • L'affectation de variables
  • La lecture/écriture
  • Les tests
  • Les boucles
Ces instructions permettent de construire la logique d'un système informatique.
Pour écrire ces instructions, nous emploierons du "pseudo-code" qui permettra de définir de façon conventionnelle les instructions à implémenter.

 

Déclarations de variables

Les variables permettent d'identifier de façon unique des objets comme s'il s'agissait de ranger des dossiers avec un nom.
Ces variables doivent également être typées (que sont-elles ?) et soupesées (quelle taille ont-elles ?).

Il existe plusieurs catégories de variables : numérique (les nombres), alphanumérique (les chaînes de caractère) et booléen (vrai/faux).
  1. Numériques
Dans les langages informatiques, il existe des définitions précises de ces ensembles qui permettent d'identifier précisément la nature de la variable utilisée tel qu'un Entier, un Byte ou encore un Réel.
En pseudo-code, nous nous contenterons de définir la catégorie de la variable:
Variable g en numérique
Variables prixHT, prixTTC en numérique
  1. Alphanumériques
Les langages de programmation utilisent différents typages tels que string et char.
En pseudo-code, les chaînes de caractère sont toujours entourées de guillemets
  1. Booléens
Les booléens permettent d'identifier des varaiables de type True/False, Vrai/Faux, 1/0
Très utilisés, ils ne prennent pas de place en mémoire et favorisent les opérations de comparaison et d'instructions.


Affectation de valeur

Pour affecter une valeur à une variable, le pseudo-code utilise l'instruction suivante:
Variable <- ValeurVariable

Ex1: Toto <- Tutu
Toto a alors la valeur Tutu

Ex2: HeureActuelle <- 11:51
HeureActuelle retrournera la valeur 11:51

 
La valeur d'une variable est modifiable:
Ex: Resultat <- 25 + 4
Resultat retourne la valeur 29

Le typage de la variable prend alors tout son sens:
Ex1:
Operation1<- 24+6
Operation2<- "Operation1"
Operation2 prend la valeur "Operation1"

Ex2:
Operation1<- 24+6
Operation2<- Operation1
Operation2 prend la valeur 30
 

Ordre des instructions


La valeur d'une variable dépend également de sa position dans une série d'instructions.
Ex1:
Variable X en numérique
Début
X<- 24
X<-26
Fin


Ex2:
Variable X en numérique
Début
X<-26
X<- 24
Fin

 

Utilisation des variables

Une fois définies, ces variables peuvent être conjuguées dans le cadre d’une expression avec des opérateurs.

Ex:

476

345 + 476

Resultat1-426+resultat2

(resultat1-426+resultat2)*2
 

Les opérateurs

Les opérateurs numériques

  • Ils permettent de manipuler des nombres:
  • Addition (+)
  • Soustraction (-)
  • Multiplication (*)
  • Division (/)

Les opérateurs alphanumériques

  • Ils permettent de concaténer des chaînes de caractère (&)

Les opérateurs logiques (ou booléens)

  • ET/OU/NON/XOR


Lecture/Ecriture

Pour créer une instruction, il est nécessaire de disposer d’une solution pour récupérer les variables définies par l’utilisateur du système:

Les instructions de lecture/écriture permettent de définir les étapes de cette interaction:

Lire variable

Ecrire « Libellé »

Ex:

Ecrire « Entrez votre login »

Lire login


 

Références bibliographiques:

Cours Algorithimie de l’Université de Paris 7

spécialité PISE du Master MECI (ancien DESS AIGES) par Christophe Darmangeat

http://pise.info/algo/index.html

Wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Algorithme

Scriptol

https://www.scriptol.fr/programmation/algorithme-definition.php






 

Formations
Les formations dispensées sont payantes

Quantité :    

Prix du produit : 150,00 €

Prix Total TTC :150,00 €